Pierre gravée

Villeneuve d'Entraunes

Serge Goracci


© Conseil départemental des Alpes-Maritimes, Archives départementales. Cote 04T 0006_132
Rocher à 1200 m portant inscription gravée datée de 1665 concernant la vigne

Situé en rive droite du Bourdoux, cet énorme bloc de calcaire gréseux de 2m 50 de haut, provient de la crête des rochers de la Maïre qui surplombe le site au coeur de la forêt domaniale du val Daluis.

© Goracci Serge

On doit le document ci-dessus à l'abbé Favier qui a "découvert" le site en 1903. Cette photographie est fort intéressante car la pierre gravée apparaît dans un espace relativement dégagé alors qu'elle est aujourd'hui "noyée" dans les chênes et les buis. Cette pierre est surmontée du christogramme IHS (Iesus Hominum Salvator) Ce type d'invocation courant au milieu du XVIIème siècle tend à se raréfier au XVIIIème puis disparaître.

On y trouve une inscription gravée en français dont le texte non corrigé est le suivant :




IHS
MARIA 1665 LE 13 AVRIL
A COMANCE
PLANTER LA VIGNE
JEAN LOUIS ARNAUD

Arnaud, d’une grande piété, était suffisamment lettré pour écrire en français sa foi . N’oublions pas qu’entre 1600 et1660 les forces vives de l’Église catholique dynamisées par le concile de Trente se sont lançées dans la reconquête pacifique sur « l’hérésie » protestante.
Il n'est pas étonnant non plus de retrouver ce patronyme "Arnaud" sur la commune de Villeneuve d'Entraunes. En effet, on trouve fréquemment des Arnaud dans les registres paroissiaux et les actes notariés, sans oublier plusieurs générations de notaires de Villeneuve d'Entraunes qui portaient ce nom: Arnaud Antoine (1634-1637), Arnaud Jean-Antoine (1645-1693), Arnaud Gaspard (1659-1679), Arnaud Louis (1725-1747), Arnaud Chrisostome (1750-1753), Arnaud Joachim (1790-1748).

Notons à une trentaine de mètres de cette pierre gravée un abri rocheux.

Texte de Pierre Bodart

Quelques témoignages sur la culture de la vigne dans le haut-Pays niçois. L'inscription moderne du bois du Vignal à Villeneuve d'Entraunes

[Mémoires de l'Institut de Préhistoire & d'Archéologie des Alpes-Maritimes - Tome XXVIII - 1986 - pp.197]